PREPARATION EN BIODYNAMIE: LA BOUSE DE CORNE

 

Pour parler de la bouse de corne, nous devons parler brièvement de la biodynamie.



La biodynamie divise: pour certains, ce sont des pratiques dont l'efficacité reste à prouver.
Pour d'autres, ce sont des pratiques et une philosophie qui fonctionne et s'applique à de nombreux domaines.



Or, en agriculture, on a pendant longtemps privilégié les produits chimiques et les solutions de facilité pour privilégier le rendement, au détriment de l'entretien sur le long terme des sols.



On sait également que le terroir est un élément important de la qualité des meilleurs vins dans le monde.

Et un des aspects les plus importants du terroir est le sol.



Avec un sol en pleine possession de ses moyens, nourrit et riche en éléments, on obtient généralement des vins plus qualitatifs.



La biodynamie, c'est prendre en compte que la terre doit être exploitée ET régénérée.



Un des principes fort de cette philosophie active est de renforcer et revitaliser les sols, en les nourrissant à base de plantes, minéraux, matières organiques et autres préparations spécifiques. 



Comme pour la phytothérapie, ces préparations soignent naturellement les différents maux de l'agriculture et renforcent la vigueur des vignes, pour mieux résister aux attaques des maladies ou du gel.



Une de ses préparations est la 500, ou Bouse de Corne.



C'est une des préparations centrales et une des plus utilisées en biodynamie.



Elle est obtenue par la fermentation dans le sol, durant la période hivernale, de bouse de vache de bonne qualité, qui a ensuite été introduite dans des cornes de vaches.

Après fermentation, elles doivent être humides, de couleur brun noir, sans odeur ou avec une légère odeur humique de sous-bois.



Les bouses de cornes pour la biodynamie sont sélectionnées avec soin.
Par exemple, une bouse trop sèche ou légèrement moisie ne donnera pas de bons résultats.

 

Une fois choisies, le vigneron dilue les bouses dans de l'eau de pluie, brasse puis dynamise le mélange pendant 1h (c'est à dire qu'il va mélanger la préparation et libérer les effets de la substance).

PHOTO-2021-10-25-18-30-50_3.jpg

Le vigneron pulvérise ensuite dans les vignes, tout en prenant en compte les conditions climatiques, l'état du sol et le calendrier biodynamique.

PHOTO-2021-10-25-18-30-53_1.jpg

La préparation 500 est bénéfique pour les sols.


Elle participe, entre autres, à la construction du sol, à l'activité microbienne et la formation d'humus, régule le pH du sol, stimule la germination des graines, la croissance générale du système racinaire et son développement vertical vers la profondeur.


La 500 est à utiliser au moins une fois par an.

Si on parle technique, le degré d’humification de la 500 est plus faible que les différents composts et fumiers utilisés en agriculture, lui conférant une activité biologique supérieure.

Les recherches ont également mis en avant la présence de plusieurs molécules agissant comme des hormones végétales de type auxine, participant au développement des différentes parties de la plante, ainsi que dans sa ramification.



Autre fait intéressant: Les résultats de la 500 diffèrent selon le mode de culture.



En effet, les communautés fongiques adoptent un comportement différent selon que le sol soit géré en conventionnel, en bio ou en biodynamie.



Dans les sols gérés en biodynamie, les communautés fongiques coopèrent, et adoptent un comportement proche de celui des environnements sauvages.



D'où l'importance d'avoir un sol déjà en biodynamie avant de se lancer dans les préparations.